top of page
  • valerie

Cycles de vie et confiance en Soi.

Dernière mise à jour : 9 oct. 2022

Confiance en Soi et cycles de vie sont liés puisque c'est le principe même de la vie. La confiance est quand nous sommes adultes et à notre juste place. Le sujet est donc qu'est ce que les cycles de vie sont dans la confiance en Soi ?

Les cycles de vie sont une base dans notre corps physique puisque nous sommes en cycles pour tout. Le corps se lève pour être actif le jour et nous mangeons cycliquement pour apporter de l'énergie dans nos activités dans la journée. C'est aussi la base dans la création de nos enfants qui sont liés à nos cycles créateurs. C'est à prendre au sens propre et figuré car une entreprise ou un projet est quelque chose qui nait dans la vie.

Le phasage est donc le sujet en toile de fond car la confiance s'acquiert par phase.


Nos cycles sont ils toujours dans une bonne vibration en nous ?

Les cycles que la société nous imposent ont des répercutions très néfastes sur nos vies car nous sommes tous déréglés par rapport au vivant dans notre vie. La vitalité est décalée par rapport à nos besoins car nous pouvons avoir de la vitalité à manger des choses qui nous font du mal et aucune pour retrouver notre santé physique. C'est un problème de fond car nous prenons ensuite des choses pour nous remettre correctement en route comme des somnifères au lieu de soigner notre problème de sommeil ou des produits pour mincir parce que nous avons mal mangé.


Cycliquement nous avons des besoins à assouvir pour être dans notre forme de croisière. Les excès et les manques cassent les cycles de vie, ce qui nous amène à être calés pour répondre aux besoins de la société de consommation et non à nos propres besoins. La confiance perd de sa force car nous sommes en demande de quelque chose qu'elle a créé dans un but de pure consommation.


Les besoins non vitaux amènent à la dépendance de la société de consommation donc à la perte de notre confiance car nous sommes en faiblesse à demander quelque chose dont nous n'avons à la base pas besoin. Pire nous demandons quelque chose qui amène un autre besoin non-vital.


Les besoins vitaux sont reliés par définition à nos cycles vivants en nous puisque les besoins sont des besoins de notre organisme, qui est par définition dans un cycle de vie. Nous arrivons sur terre pour faire quelque chose, nous vivons ce que nous avons à vivre pour être nous dans notre grandeur, puis nous laissons la place à un nouveau cycle pour être plus grand à nouveau.


La spirale qui nous fait stagner ou celle qui nous affaiblit n'a pas la possibilité d'être vivante. Donc les schémas en boucle, les charrues avant les boeufs systématiques et les problèmes de quête de sens à sa vie sont des révélateurs de cycles non-vivants en nous.

C'est pareil dans les entreprises qui vivent ce genre de problématiques.


« Les cycles vivants amènent toujours à être plus grand. Donc l'immobilisme personnel, la stagnation professionnelle ou encore le recul dans sa vie sont des signes de mauvais cycles dans sa vie. »

Pour sortir de ces cycles non-évolutifs il ne suffit pas de le vouloir et de repartir bille en tête dans un nouveau cycle car c'est le même cycle qui s'est remis en route. Pour cela il est nécessaire de recréer des cycles vivants dans notre corps physique. C'est ce que je vous permets de faire avec ma médecine alternative, qui a donc pour objectif de retrouver du vivant dans son corps, ses relations, sa vie personnelle et professionnelle.


Cette base est à relier avec la structure de notre corps, qui est ce qui nous fait vivre ce que nous vivons. La confiance peut donc être à nouveau si nous comprenons que nous avons des avancées structurelles à faire pour être dans la vie confortablement.


Confiance en Soi et cycles de vie sont indissociables.

La confiance est souvent malheureusement absente dans nos corps car nous n'avons pas appris à la conserver dans celui-ci. Nous donnons de nous pour être aimés par ceux qui ont des capacités à prendre ce qui est de nous dans la vie. Et nous nous arrangeons de choses qui sont des palliatifs à notre évolution car laisser faire quelque chose c'est s'arranger de cette chose.


Le monde animal est une référence dans l'attitude à avoir pour évoluer et être confiant dans la vie. L'abeille ne cherche pas à être autre chose qu'une abeille, ses capacités sont les siennes et personne ne cherche à faire comme elle chez les autres animaux. Prenons nous exemple sur ce que les animaux nous montrent ? Ils sont confiants parce qu'ils sont eux et c'est tout. Ils suivent le rythme du vivant et c'est tout. Par contre si nous faisons en sorte que les fleurs qu'elles butinent soient en plein hiver cela va amener des modifications génétiques profondes car c'est dans leur être de butiner à un certain moment dans l'année et d'être plus tranquilles l'hiver.


Pour nous c'est pareil. La période de l'hiver est un moment de questionnements dans notre corps pour être prêts au moment de phases plus actives. L'hiver n'est pas une phase inactive mais un phase de retour à l'intérieur de Soi pour apporter des réponses à sa vie. Le jour est la phase de l'action de l'être qui a réfléchi dans la nuit. Nous n'avons donc pas été inactifs la nuit comme certains courants de pensée le disent.


Nous nous modifions donc nous-même par nos déphasages à tous les niveaux. Nous mangeons des choses pour tenir debout dans le stress de notre société de consommation, nous prenons des médicaments au lieu de soigner nos maux en profondeur, nous nous coupons de ce qui est inné en nous par des habitudes sociétales, comme le rythme imposé des repas et de quantités à ingurgiter, alors que notre organisme a peut être besoin de petits quantités et de plus de repas. La liste est longue car tout est comme ça dans nos vies où nous sommes en déphasage avec notre rythme biologique dès notre arrivée dans la vie, puisque nous sommes coupés du sens de notre existence.


Les cycles vivants nous amènent à être qui nous sommes dans la vie dans notre grandeur. Nous déphaser comme nous le faisons c'est ne jamais pourvoir être totalement dans cette grandeur et c'est la porte ouverte à la perte de confiance en Soi, qui est reliée à notre grandeur dans la vie.


« La confiance n'a pas la possibilité d'être quand nous somme séparés de nos cycles vivants, puisque c'est ce qui nous amène à notre grandeur dans la vie »

Les faux objectifs de vie contribuent à créer des faux cycles car l'objectif est d'être qui nous sommes et c'est tout. C'est la demande valable à faire dans sa vie qui amène tout le reste sans faire de faux pas vers des cycles qui ne sont pas bons pour notre évolution. Ca ne veut pas dire qu'il n'y a pas d'autres demandes à faire mais elles ne doivent jamais être contraires à ça, comme certains le font dans des pratiques qui ne tiennent pas compte de notre évolution.


La manipulation de nos cycles par nos créations qui sont parfois à l'opposé du vivant amène d'autres problématiques que la perte de confiance en Soi et donc de l'amour de Soi, c'est la perte du sens de son existence. Cette perte amène des problèmes de santé, des dérèglements relationnels, des addictions ou encore des maladies graves. La 1ère chose à faire en cas de maladie grave est donc d'aller voir le sujet du sens de son existence dans la vie. C'est ce que je vous propose de faire avec mon accompagnement personnel et professionnel, puisque le professionnel fait parti de ce sens.


Le sujet est donc très important dans les dérèglements dans notre vie car nous sommes en décalage avec ce que nous avons à faire dans notre vie, puisque nos dérèglements peuvent nous faire louper plusieurs mois voire plusieurs années pour être dans nos pleines capacités.


La confiance peut s'installer à l'âge adulte quand nous sommes en possession de nos facultés spécifiques. C'est ce que je permets de retrouver dans son corps en tenant compte de ce que la personne a spécifiquement en elle. Ce mot est très important dans nos vies car nous sommes coupés de ce qui nous est propre par ce que la société nous impose, qui est d'avoir des capacités répondant à des critères de cette dernière, alors que nous sommes là pour les modifier puisque nous voyons bien que le cadre donné ne nous met pas en joie.


La joie est un critère dans ce que nous avons à faire car le stress et l'angoisse n'a jamais permis d'être au bon endroit dans sa vie. L'abeille fait ce qu'elle a à faire en confiance et sans crainte d'être malmenée par la reine car elle sait ce qu'elle fait de façon innée.


L'inné est en toile de fond également car les cycles sont innés dans notre corps à l'origine. La société nous a transformés pour être des êtres ne sachant plus ce qui est bon pour nous, car ce qui est bon est ce qui est important pour la société de consommation de masse. Nous sommes donc réglés pour consommer ce que la société nous dit être bon pour nous, y compris dans les milieux dits de consommation alternative, où nous retrouvons finalement les même travers avec un poil de subtil pour que cela ait l'air plus vrai, comme les compléments alimentaires au lieu de changer notre consommation puisque c'est le problème.


Nous sommes des personnes conscientes et nous sommes en train de croire que ce qui est là pour palier à nos manques est la bonne chose ? Arrêtons cette mascarade car nous avons d'autres choses à faire que de donner notre temps et notre énergie aux semblants de quelque chose qui pullulent dans tous les rayons.


Les animaux sont des repères de taille pour nous car ils n'ont pas de faux besoins dans leur vie. Leurs cycles sont parfois déréglés mais c'est par notre faute, tout comme nous acceptons des cycles de basse vibration comme les cycles de la mode ou ceux de la lune et du soleil, alors que ce ne sont pas eux qui amènent les cycles de nos êtres dans la vie.

Ils nous font passer d'un état à un autre dans la journée mais ils n'ont rien à voir avec les étapes pour évoluer dans notre vie, qui elles sont créées par ce qui est en nous. Donc ceux qui attendent des changements intérieurs par la lune seront dans l'immobilisme de façon certaine car cela n'est pas de son ressort.


Ce sont des exemples parmi d'autres mais cela amène une compréhension de taille qui est que nous sommes à l'origine de notre évolution et personne d'autre. Donc notre confiance en nous dépend de nous et uniquement de notre volonté d'évoluer dans la vie.


Nos cycles de vie créent notre vie.

Nos cycles de vie créent notre vie puisque se sont des étapes qui se succèdent pour être de plus en plus en plus grand dans la vie. Louper une étape c'est peut être rater l'étape suivante car nous n'avons pas posé les bases structurantes pour être stable à cette étape. Nous avons tous des problèmes de ce type car nous avons tous des connaissances dans nos domaines de prédilection puisque c'est en nous, mais sans être dans notre grandeur créatrice. Nous pouvons donc nous planter dans notre propre métier par manque de bases structurantes innées. Ce qui est inné est toujours juste dans la vie puisque ce qui est inné est vivant.


La fleur nous montre de façon innée que nous sommes beaux lorsque nous sommes dans notre grandeur dans la vie. La grandeur amène le respect de ce qui senti et vu dans la vie. Nous avons donc à retrouver nos cycles vivants pour être dans cette grandeur d'origine. C'est ce que je vous propose de retrouver dans mes soins énergétiques de retour de sa grandeur d'être.


Les cycles de la fleur peuvent être perturbés par ce que nous leur faisons pour les avoir tout au long de l'année. Nous utilisons ici notre "fausse intelligence" pour répondre à des besoins non-vitaux puisque c'est le temps d'autre chose. Nous modifions alors sa génétique comme nous le faisons pour nous même car nous n'avons pas à avoir des fleurs en plein mois de novembre comme nous en avons. La nature se met au repos pour une bonne raison, c'est cyclique pour elle comme pour nous. C'est une phase de questionnements intérieurs pour être plus grand et rempli de nouvelles capacités qui seront dévoilées à l'étape suivante. C'est pour cette raison que ça n'a pas de sens de cacher ses capacités en plein mois d'août alors que se sont encore les beaux jours.


Notre société nous impose des choses qui bouleversent nos cycles vivants puisque c'est le cycle de la société dans laquelle nous rentrons, ce qui amène des problématiques de santé, de vue, de dents mais aussi des problématiques relationnelles et structurelles comme son métier dans la vie.


Ce que je vous propose de faire est donc de toujours aller voir le sujet des cycles dans mon accompagnement dans la vie, car c'est un problème de fond pour nous tous.


Pour ceux qui le désirent, n'hésitez pas à me poser moi des questions sur le sujet, auxquelles je répondrai ici.


Pour prendre rendez-vous c'est par téléphone au 06 81 30 76 70 ou par mon formulaire de contact en m'exposant brièvement ce qui est vécu cycliquement de façon désagréable :










655 vues
bottom of page